Carnet de voyage au Japon #9 : Une journée à Arashiyama

Nous avons passé une partie de la journée à Arashiyama, une ville en bord de montagne située à une dizaine de kilomètres de Kyoto. Nous y sommes allés à vélo, ce qui nous a permis de voir du paysage : les montagnes, la rivière… C’est une région sublime, et sous la neige en hiver, avec les cerisiers en fleurs au printemps ou avec les feuilles d’automne, le spectacle doit être encore plus stupéfiant.
Arashiyama
Première escale à Arashiyama : la découverte de sa bambouseraie. Nous avions regretté de ne pas avoir suffisamment de temps à Kamakura pour voir sa bambouseraie, nous nous sommes ici rattrapés ! La forêt de bambous est impressionnante, les rayons du soleil pénètrent au travers des immenses bambous… C’est un spectacle incroyable.

Bambouseraie Arashiyama

Bambouseraie Arashiyama

A côté de la bambouseraie se trouve le temple Tenryû-ji. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, et lorsqu’on le visite, on comprend rapidement pourquoi. Son jardin zen est magnifique, et le paysage fait des montagnes, de bambous, d’une rivière, est juste à couper le souffle. C’est le temple que j’ai préféré visiter à Kyoto. Je ne vous montre pas les photos du temple en lui-même, car il y avait énormément de monde en ce dimanche et les photos ne rendent pas justice à la beauté du lieu.

Tenryu ji

Tenryu ji

Tenryu ji

Tenryu ji

Dernière étape de notre journée à Arashiyama, le parc des singes. Ce parc est situé au sommet d’une colline, qu’il faudra gravir pendant une trentaine de minutes. La pente est raide, et mon plus petit marcheur a rapidement été découragé… Mais l’effort en valait la peine, puisque d’une part la vue du haut de la colline est jolie, et d’autre part observer ces 200 singes en liberté est un spectacle qui n’est pas donné à tous. Nous avons également pu nourrir quelques singes, depuis une maison en bois et aux fenêtres en grillage pour éviter tout incident. C’est bien la première fois que je vois des humains « en cage » et des animaux en liberté :) Les enfants ont adoré nourrir les singes et les observer, du haut de cette colline.

singes Arashiyama

singes Arashiyama

singes Arashiyama

singes Arashiyama

singes Arashiyama

singes Arashiyama

singes Arashiyama
Après le retour à vélo d’Arashiyama, nous avons passé la fin de la journée à Kyoto, d’abord au marché alimentaire de Nishiki et dans les rues environnantes. A Nishiki, nous avons pu voir toutes sortes de spécialités culinaires japonaises, toutes plus intrigantes les unes que les autres pour les occidentaux que nous sommes. C’est une étape incontournable pour un séjour à Kyoto, ça change des temples ! Les rues environnantes, entre petites boutiques, chaînes japonaises ou chaînes internationales, nous ont beaucoup plu. Nous avons aimé découvrir de petites boutiques japonaises, nous aurions pu y passer des heures ! Moi qui n’avait pas trop aimé le shopping à Tokyo, je pense que si j’avais eu plus de temps dans ce quartier, j’aurais peut-être craqué ! (Car pour l’instant notre shopping nippon se résume à des objets Hello Kitty et des petites voitures).

marché nishiki

marché nishiki

marché nishiki

marché nishiki

marché nishiki

marché nishiki

Enfin, la journée s’est parfaitement terminée. Choupette et moi espérons observer des geishas depuis notre arrivée à Kyoto. On en a vu lors du spectacle au Gion Corner, on en a aperçu, au loin, sur des terrasses de grands restaurants… Mais jusqu’à présent, nous n’en avions vu aucune dans la rue, nous n’en avions pas approché. Celles-ci se déplacent surtout à la tombée de la nuit et le soir, sont généralement pressées et refusent d’être prises en photo. Sur le chemin du retour vers notre appartement, nous en avons successivement croisé deux qui sortaient de taxis. Et à quelques mètres de notre appartement, nous sommes tombées nez-à-nez avec trois geishas. Mystérieuses, sublimes, intrigantes… Quelle rencontre ! Choupette leur a fait un « coucou » timide auquel elles ont répondu, et après une hésitation ont accepté de faire une photo avec elle. Ma puce était tellement fière, et je crois que cet instant capturé sera pour elle LE souvenir de son voyage au Japon.

geisha gion geisha gion


Et pour retrouver mes autres articles sur le Japon : 

Japon jour 1 : Tokyo (Asakusa et Senso-ji)
Japon jour 2 : Tokyo (Ueno, Akihabara, Shibuya)
Japon jour 3 : Tokyo (Un dimanche à Tokyo)
Japon jour 4 : Kamakura 

Japon jour 5 : Tokyo (marché de Tsukiji, bains publics, Odaiba)
Jour 6 : DisneySea
Jour 7 : Tokyo (Zoo d’Ueno et jardins du Palais Impérial)
Jours 8 et 9 : Kyoto
Jour 10 : Kyoto et la ville d’Arashiyama
Jour 11 : Nara, la ville aux cerfs Sika

Jour 12 : De Kyoto à Osaka
Jour 13 : Osaka (le château, Kids Plaza et Umeda Sky Building)
Jour 14 : Le lac Biwa et la plage Omimaiko

Jour 15 : Osaka (Aquarium et Osaka Spa World)
Jour 16 : Tokyo (Shinjuku)
Jour 17 : Tokyo (Roppongi Hills)

3 Comments

  1. babymeetstheworld 1 août 2016

    j’adore la photo avec les geishas !
    Dommage pour le shopping, je pensais que tout était trop tentant pour ça la-bas :)
    Sinon la balade à vélo pour rejoindre Arashiyama devait être génial. Dans les mangas ( qu’on dévore avec Arthur) on les voit souvent dans les campagnes en vélo comme ça. Ça devait être magique !

    Répondre
    • Alicia 2 août 2016

      Oui cette photo est dingue ! On a eu beaucoup de chance.
      En fait, beaucoup de bricoles pour les enfants (des bonbons ou biscuits kawai, plein de trucs Hello Kitty, des petites voitures ou des trains) mais pour nous par exemple, rien du tout.
      Ah oui, ça ressemble à ces paysages là. C’était magnifique !
      Des bisous.

      Répondre
  2. […] 6 : DisneySea Jour 7 : Tokyo (Zoo d’Ueno et jardins du Palais Impérial) Jours 8 et 9 : Kyoto Jour 10 : Kyoto et la ville d’Arashiyama Jour 11 : Nara, la ville aux cerfs Sika Jour 12 : De Kyoto à Osaka […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *