Carnet de voyage en Thaïlande 2017 : l’île de Koh Kho Khao #5

Après une journée à explorer Khao Lak, nous avons continué notre balade à moto jusque l’île de Koh Kho Khao. En réalité, cette deuxième journée aurait dû passée à explorer les îles Similan. Je rêvais de visiter ces îles depuis des années, mais malheureusement nous nous y sommes pris trop tard pour y faire une excursion. Comme c’est un site naturel très protégé, le nombre de bateaux qui y vont chaque jour est contrôlé. Tous étaient plein le jour où nous avions prévu d’y aller… Pas de chance pour nous ! Si comme nous vous comptez visiter les îles Similan depuis Khao Lak ou Phuket, il est conseillé de réserver au minimum 48 heures à l’avance (et mon conseil c’est de réserver – et de négocier – depuis une agence de voyage de rue, et non depuis Internet).

La déception passée de ne pas être allés aux îles Similan, nous avions plusieurs choix d’excursions. Sur les conseils du gérant de notre hôtel, nous avons remonté la côte de Khao Lak jusqu’à Koh Kho Khao. Cette île sauvage située à 25 km de Khao Lak est quasi déserte. Mangrove, marais, jungle, rizières, plages paradisiaques de plusieurs kilomètres de long… Nous n’avons pas été déçus de notre programme de la journée ! Ca a été une magnifique découverte, et j’espère y retourner un jour (avant qu’elle ne disparaisse : d’après les climatologues, d’ici une vingtaine d’année Koh Kho Khao pourrait disparaître de la carte).

A noter qu’il faut prendre un ferry (ou plutôt un longtail boat) pour se rendre sur l’île, la traversée durant à peine 5 minutes. Ce qui est sympa, c’est que nous avons pu emmener nos motos avec nous, on a donc pu explorer l’île à notre guise. A Khao Kho Khao, il y a une dizaine d’hôtels / bungalows, quelques restaurants, quelques écoles, quelques habitations. Mais, nous avons roulé plusieurs kilomètres sans voir ni personne, ni signe de présence humaine. C’était incroyable, cette sensation de rouler en plein coeur d’une île déserte, en pleine nature, sans trop savoir vers où nous allions.

Tout ce que nous savions, c’est que la plage « Virgin » était considérée comme la plus jolie de l’île. C’est un peu par hasard que nous avons vu un panneau « Virgin Island » et que nous nous sommes aventurés sur un chemin de sable long d’1,5 km. Au bout du chemin, la mangrove. Et au bout de la mangrove… Une plage déserte. Paradisiaque. Magnifique ! Le rêve éveillé, de se retrouver au milieu de nulle part seuls !

Allez, je vous montre ce petit paradis perdu ?

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Koh Kho Khao

Informations pratiques : 
– La traversée en ferry depuis Baan Naam Khem (juste après le mémorial du tsunami) coûte 20 bahts par personne (50 centimes d’euros), le double à partir de 18 heures
– Vous pouvez dormir sur Khao Kho Khao, il y a des hôtels pour tous les budgets.
– Pour vous déplacer, optez soit pour la moto, la location de voiture ou le taxi-van à la journée. Vous ne trouverez pas de taxis par hasard sur cette île.

Pour (re)lire mes articles sur notre carnet de voyage 2017 en Thaïlande :
#1 Nos premiers jours à Bangkok
#2 Ayutthaya 
#3 Nos deux derniers jours à Bangkok
#4 Khao Lak

6 Comments

  1. babymeetstheworld 13 février 2017

    Génial ! c’est agréable de se sentir seul au monde :)

    Répondre
    • Alicia 14 février 2017

      Oui et bizarre en même temps :)

      Répondre
  2. Corinne (Couleur Café) 13 février 2017

    Plage, soleil, mer … çà donne vraiment envie !!!

    Répondre
    • Alicia 14 février 2017

      C’était effectivement superbe

      Répondre
  3. danslapeaudunefille 14 février 2017

    génial une plage que pour vous !

    Répondre
    • Alicia 14 février 2017

      Oui, le rêve !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *