{Eté 2018, carnet de voyage} Deux jours dans un village traditionnel avec Evasion Karen

Après 3 jours à Chiang Mai, nous avions réservé 2 jours dans un village Karen avec Evasion Karen. Un séjour dans les montagnes à 2h30 de Chiang Mai, un séjour qui restera longtemps gravé dans nos mémoires.

Evasion Karen Chiang Mai2

Les Karen sont une ethnie du nord de la Thaïlande et qui vivent en petites communautés dans des villages. Souvent, un village est habité par une famille. Cela faisait longtemps que nous souhaitions découvrir la « vraie » vie d’un village Karen, celle qui est loin des circuits touristiques, celle qui n’est pas montrée de façon à plaire aux touristes, celle qui est authentique. Un peu par hasard, je suis tombée sur le concept de Pauline d’Evasion Karen.

Pauline, c’est une jeune française tombée amoureuse de la Thaïlande mais surtout, tombée amoureuse de Tham, un Karen. Installée avec lui dans son village de la vallée de Ban Mai, elle propose des séjours chez l’habitant. Ce qui différencie Evasion Karen de tous les autres séjours en immersion que l’on peut trouver dans le Nord de la Thaïlande ? Le fait que la vallée de Ban Mai ne soit pas ouverte au tourisme et que mis à part Pauline et Tham, personne n’y emmène d’étrangers. Leur histoire personnelle, qui est tout de même incroyable. Et surtout l’AUTHENTICITE. Rien n’est organisé à l’avance, rien n’est prémédité. Avec Pauline et Tham, vous êtes accueillis comme chez des amis voire même comme si vous étiez de leur famille. Plus que Pauline et Tham, c’est tout un village qui vous accueille à bras ouvert. Pipi la grand-mère est l’âme de ce village, et autour d’elle une quinzaine d’adultes et d’enfants font vivre le village.

Evasion Karen Chiang Mai4

Evasion Karen Chiang Mai6

Evasion Karen Chiang Mai7

Evasion Karen Chiang Mai10

Evasion Karen Chiang Mai18

Evasion Karen Chiang Mai21

A cette saison, la vallée de Ban Mai est sublime. Le riz a récemment été repiqué, et la saison des pluie fait que le paysage est des plus verdoyants. J’ai été émerveillée par cette nature, par les rizières en terrasses (chose rare en Thaïlande), par ce calme. Sous la pluie, nous avons fait une longue balade dans les rizières de Pipi (la grand-mère). L’occasion pour Pauline de nous expliquer comment le riz est cultivé, comment travaille sa famille. Cette balade sous la pluie et dans la boue nous a valu quelques chutes, quelques vêtements à jeter, quelques fous rires. Mais quel moment incroyable ! Nous avons aussi fait un trek en jungle et montagne, toujours sous les explications de Pauline qui sait tout sur la nature environnante. Un moment encore une fois épique et coupés du monde, dont on a profité chaque instant tant il était précieux.

Au village, nous avons vécu auprès des Karen. Nous avons fait à manger avec eux, ils ont partagé leurs repas avec nous. Il pleuvait fort, donc pas de jeux de ballons avec les enfants du village. Mais, chaque expérience chez l’habitant est différente. A une autre saison, nous aurions pu repiquer le riz, cultiver les champs, faire de la broderie, faire de la couture. Les Karen ont partagé leur mode de vie avec bienveillance et générosité. Nous sommes chanceux d’avoir pu vivre avec eux ces moments d’échange et de partage. Nous avons vraiment vécu comme eux, à dormir dans une maison en bois dans de petits lits de fortune, à manger sur une natte dans la maison principale du village (celle de Pipi la grand-mère), à nous laver à la bassine et à l’eau froide. Seule entorse au côté traditionnel : mon anniversaire que j’ai fêté là-bas.

Evasion Karen Chiang Mai12

Evasion Karen Chiang Mai13

Evasion Karen Chiang Mai14

Evasion Karen Chiang Mai15

Evasion Karen Chiang Mai16

Evasion Karen Chiang Mai17

Evasion Karen Chiang Mai26

Evasion Karen Chiang Mai27

 

Evasion Karen Chiang Mai28

Avec Evasion Karen, nous avons vécu deux jours hors du temps et coupés du monde. Deux jours qui resteront parmi mes plus beaux souvenirs de voyage. C’était un tel bonheur de voir mes enfants épanouis, jouer aux milieu des chiens, dans la boue, courir dans les rizières et dans la forêt, s’intéresser à la vie des Karen… C’est là que je me dis que je n’ai pas trop mal fait mon job, et que ces petits privilégiés savent se contenter de n’importe quoi. L’ouverture d’esprit, c’est une valeur qui m’est chère et que je retrouve avec joie chez mes enfants.

Evasion Karen Chiang Mai1

Evasion Karen Chiang Mai3

Evasion Karen Chiang Mai9

Evasion Karen Chiang Mai19

Evasion Karen Chiang Mai20

Evasion Karen Chiang Mai22

Evasion Karen Chiang Mai25

On se rappellera de leurs sourires, de leur accueil, de leur gentillesse, de leur simplicité, de leurs délicieux repas, de leur joie de vivre. On gardera en tête ces merveilleux moments d’échanges, cette balade au milieu des rizières sous le déluge, ces chutes dans la boue, ce trek dans la jungle, ces rizières en terrasses, cette nuit dans une cabane en bois, ce réveil au chant du coq et par les chants des enfants partant à l’école. Et que dire de toutes ces attentions pour mes 32 ans, cette famille là a le cœur sur la main.

Ce séjour de deux jours à Ban Mai, cette vallée préservée de la province de Chiang Mai restera longtemps gravé dans nos mémoires. Si une telle expérience vous intéresse, contactez Pauline d’Evasion Karen sur Facebook de ma part. Mais prenez vous y à l’avance : pour préserver l’authenticité du séjour, Pauline et Tham n’accueillent qu’une famille à la fois. Et l’expérience chez l’habitant plait puisque Evasion Karen est généralement booké 6 mois à l’avance !

Evasion Karen Chiang Mai5

Evasion Karen Chiang Mai8

Evasion Karen Chiang Mai11

Evasion Karen Chiang Mai23

Evasion Karen Chiang Mai24

 

(Je précise que cet article n’est absolument pas partenaire, mais que Pauline et Tham et leur concept Evasion Karen mérite le détour)

7 Comments

  1. Babymeetstheworld 24 juillet 2018

    Wahh ! J’adore ce genre d’expérience, c’est tout ce que j’aime quand je voyage ! Pour notre prochain voyage au Maroc on tente le couchsurfing dans des petits villages ! J’espère pouvoir vivre le même genre de choses mais d’après les commentaires des anciens invités ça a l’air super ! Profitez bien de ce voyage :)

    Répondre
    • Alicia 26 juillet 2018

      Oh oui hors des sentiers touristiques c’est tellement chouette. Génial le couchsurfing ! Bisous

      Répondre
  2. Caro 25 juillet 2018

    Une expérience fantastique apparemment, ça donne envie ! Merci pour ce beau partage, dans tous les sens du terme.

    Répondre
    • Alicia 26 juillet 2018

      Merci pour ton commentaire. C’était effectivement incroyable :)

      Répondre
  3. Céline 26 juillet 2018

    Quel article, merci du partage ! Je le lis en direct live de Chiang Mai ! J’ai découvert trop tard Pauline Évasion et tout était déjà complet… ton superbe article ne fait que confirmer ce que nous manquerons… quel dommage quelle expérience agréable à lire, et je ne manquerai pas de les mentionner de mon côté dans les prochains articles.
    Mais d’un autre côté, nous ne sommes pas totalement à plaindre puisque nous allons du côté des rizières de Ban pa pong pieng, mais de façon totalement autonome.

    Répondre
    • Alicia 27 juillet 2018

      Bonjour Céline, merci beaucoup pour ton commentaire ! Génial pour les rizières, cela doit aussi être une expérience incroyable. Belles vacances !

      Répondre
  4. […] articles « Carnet de voyage » de l’été 2018 : #1 : 3 jours à Chiang Mai en famille #2 : 2 jours chez l’habitant avec Evasion Karen  #3 : Quelques jours à Bangkok en famille #4 : Notre séjour à Chiang Mai et dans la vallée de […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *