Les choses de filles, les choses de garçons

« Maman, les copines C. et A. disent que jouer à la cuisine, c’est pour les filles. Elles disent n’importe quoi, parce qu’il n’y a pas des choses de filles, et des choses de garçons. Je leur ai expliqué, mais elles ne me croient pas. Tant pis pour elles. Parce que moi je le sais, que tout est pour les filles et pour les garçons ».

Lorsque Little S. m’a raconté cette petite conversation qu’il avait eu avec ses copines ce matin à l’école, je ne vous cache pas que j’ai ressenti un sentiment de fierté.

Pourquoi ? Parce que j’essaie d’éduquer mes enfants dans cette idée « qu’il n’y a pas des choses que pour les filles, et que pour les garçons ». Chez nous, les jouets sont à Choupette et à Little S. Ils jouent aux poupées, à la maîtresse ou aux sabres lasers ensemble. Elle adore les petites voitures, il aime les Polly Pocket. Il porte les cheveux longs et même parfois des barrettes. Elle aime se déguiser en pirate. Et cette éducation sans genre nous convient très bien.

Je vous avoue que parfois, mes principes d’éducation sont mis à l’épreuve. Dans les magasins où on trouve les « rayons fille » et les « rayons garçon ». Lorsqu’à l’école, on fait des groupes avec « les filles d’un côté, les garçons de l’autre ». Toujours à l’école, quand les enfants nous rapportent que les filles et les garçons ne veulent pas se mélanger. On m’a parfois dit sur le ton de l’humour que mon fils allait être « une chochotte ». Mais je ne crois pas, bien au contraire. Cette éducation « sans rose, ni bleu » n’empêche pas mes enfants d’eux-aussi rentrer dans les cases. Elle aime le rose, les paillettes, les robes, la danse, jouer au Papa et à la Maman. Il aime le foot, le bleu, les trains, les dinosaures. Mais leurs goûts n’ont pas été implicitement déterminés par ce qu’on leur a appris, ce qu’on leur a inculqué, mais se sont affirmés naturellement de part leurs caractères respectifs.

On parle beaucoup à la maison, on explique aux enfants qu’on tient absolument à ce qu’ils gardent cette liberté d’esprit même si les copains et les copines pensent qu’ils y a « des choses de filles et des choses de garçon ». Ils savent ce qu’est la normalité, ils savent eux aussi mettre les choses dans les cases, ce qui est davantage pour les filles que pour les garçons et vice-versa. Ils savent qu’un couple « normal », c’est un garçon et une fille. Mais que parfois, c’est une fille avec une fille, ou un garçon avec un garçon. Et ça c’est chouette aussi.

Quand Little S. m’explique que si des garçons ont envie de faire de la danse, et bien ils ont le droit. Que peut être même qu’un jour, il fera des cours de danse. Qu’il a les cheveux longs, mais que contrairement à ce que son copain V. dit, les cheveux longs ce n’est pas que pour les filles. Parce que même les footballeurs, ils ont les cheveux longs. Et bien quand il me dit ça, je me dis qu’on est plutôt bons dans notre rôle de parents. Qu’on parvient à ne pas les faire rentrer dans des cases, et j’espère de tout coeur qu’ils garderont toujours tous les deux cette ouverture d’esprit.

P1660997

Et quand Little S. me regarde, met les pouces en l’air et me dit « Maman, t’es comme ça », je me dis qu’on a tout bon !

36 Comments

  1. stéphanie 20 septembre 2017

    J’adore cet article ! nous avons les mêmes principes ! chez nous,il y a des jouets pour enfants pas de jouets pour fille ou garçon. Ils passent de l’un à l’autre sans se poser de question et même si ma fille est parfois blessée par des remarques sur ses baskets bleues ou son jogging qui n’est pas rose, ils ont très bien compris…Pour mon mari et moi, c’est ça la liberté. Etre libre de choisir sans question de genre…mais parce que l’on aime , c’est tout…mais parfois, c’est dur de faire face à l’école,aux discours sexistes ou vieux jeu ! « Mon » Sacha a eu les cheveux longs et a eu beaucoup de remarques (parfois même de maîtresse!)Finalement, il les a coupé car il avait trop chaud cet été !!!! je pense que c’est plus évident quand on a des enfants qui ne sont pas du même sexe…je ne me voit pas interdire à ma fille de jouer aux voitures, à la bagarre ou aux chevaliers !!!!!!!! Je veux juste qu’ils soient heureux et qu’ils aient le choix de leur vie…Vaste programme, hein !

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Merci ! Mais oui, c’est notre plus beau rôle que de les rendre heureux !

      Répondre
  2. babymeetstheworld 20 septembre 2017

    C’est chouette cette ouverture d’esprit :) j’ai les mêmes façons de voir les choses que vous, de toute façon Mister A adore les robes de princesses, veut se laisser pousser les cheveux longs comme maman et sa couleur préférée est le rose! Par contre contrairement à vous je n’en parle pas avec eux,ça se fait naturellement mais sans doute aussi car ils n’en parlent pas plus que ça a l’école, pour le moment !( Bon par contre c’est bête mais ya jamais sa taille dans les manteaux et les chaussures roses bonbons au magasin quand il veut choisir par lui même ( ouuups j’avoue là je mets le holà ! Je dis juste qu’il n’y a pas sa taille )

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Ah ah oui je pense que je ferais pareil :)
      Sinon peut être que les discussions viendront plus tard, le clivage garçon/fille est surtout arrivé lorsque M. est entrée en CP je trouve

      Répondre
  3. Dress Me 21 septembre 2017

    C’est exactement la même chose chez moi et c’est clair que la société ne nous aide pas dans ce sens des fois… C’est comme le truc qui m’énerve : mon groupe d’amis n’a que des garçons, ma fille est donc la seule fille et mes amis disent « oh c’est cool quand ils seront grands ils vont protéger léonie » Mais genre Léonie n’est pas une petite chose fragile, elle n’a pas besoin forcément de la protection d’hommes ? Et puis un mec peut tout aussi bien se faire agresser et c’ets peut être ma fille qui le défendra… Qui sait ? Je leur répond souvent que le mieux serait aussi d’éduquer les garçons sur certaines choses hein !

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Tssss c’est le type de remarque qui me dérange aussi ! Merci pour ton commentaire

      Répondre
  4. Laura HANTZ 21 septembre 2017

    Coucou,

    J’ai le même à la maison. À l’école, certains de ses camarades se moquent de lui parce qu’il a une cuisine dans sa chambre et qu’il adore ça ! Je ne vois pas en quoi, c’est risible, si les filles devaient se contenter de jouer aux poupées et les garçons aux voitures, ce serait bien triste !
    Je les toujours éduquer de manière à ce qu’il ne fasse pas de différence entre fille et garçon, mais parfois, l’école, mais à mal tout mes efforts. Il aime bien les dessins animés tels que Cars, La Reine des Neiges, Raiponce etc et là encore soit c’est un bébé aux yeux des autres ou une « fillette ».

    C’est vraiment lassant cette mentalité ! Malgré tout, je suis fière de lui, car il ne change pas ce qu’il aime pour autant !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Mais non, ils se moquent de lui ? Les enfants sont tellement durs entre eux ! C’est vrai, l’essentiel est qu’il garde sa personnalité malgré tout.
      Le dessin animé préféré de mon fils c’est Cendrillon :)

      Répondre
      • Laura HANTZ 22 septembre 2017

        Oui, dans mon village, les enfants sont assez spéciaux, je trouve !
        Ils ont 6 ans, mais dès fois ils en paraissent 15 ans dans leurs façons de faire (jeux vidéos violents, films non-adaptés à leur âge) alors forcément, quand mon fils dit qu’il regarde Cars et pas Alien et bien ils se moquent de lui. Mais, moi, je préfère qu’il garde sa part d’innocence, et qu’il vive sont enfance comme il se doit.

        Répondre
  5. Maman Sur Le Fil 21 septembre 2017

    Super billet ! j’essaie autant que possible de casser ce clivage au quotidien, mais je m’aperçois parfois que les habitudes et notre propre éducation sont bien ancrées !

    Effectivement, vous avez l’air d’avoir bien assuré à ce niveau là !

    Bravo à vous et à eux d’assumer tout ça devant les copains !

    Virginie

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Merci beaucoup Virginie !

      Répondre
  6. Aurélie Cagnades 21 septembre 2017

    J’aime énormément ton article et la façon dont vous expliquez les choses aux enfants. Même si on ne veut pas les mettre dans les cases, avec l’école c’est vite plié
    Mam’Zelle M adore les trucs de garçons et ne porte pas de robe ou de « froufrou ». Plusieurs fois j’ai entendu des enfants se demander si c’était une fille ou un garcon ; avec ses cheveux longs mais son attitude de p’tit mec !

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Merci beaucoup !
      Oui c’est clair, parfois avec l’école c’est compliqué.

      Répondre
  7. BBTMA, le blog 100 % kids ! 21 septembre 2017

    A la maison, on ne fait aucune distinction. Si il veut un jouet, je n’irais pas lui dire « ah non c’est un jouet de fille ». Par contre, j’ai remarqué que depuis la dernière rentrée des classes (M.S.) que c’est lui qui distingue les jeux et les genres. Par exemple, l’autre jour au supermarché on était devant les Kinder Surprise et il m’a dit « pas ceux là, c’est pour les filles ». Je l’ai repris en lui disant qu’on s’en fichait et que le plus important c’était qu’il choisisse le paquet qu’il préférait. Et on est reparti avec les Kinder « fille ». Petite victoire !

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Mais oui, le plus important c’est qu’il garde ses goûts !
      J’adore les Kinder, mais effectivement ce côté « rose pour les filles, bleu pour les garçons » me dérange.

      Répondre
  8. Les Petites M 21 septembre 2017

    Oui oui oui!!!!! Si seulement tous les parents pouvaient élever leurs enfants comme ça!!!
    Et j’espère que mes filles rencontreront des garçons comme le tien :)
    Gros bisous!

    Marion

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Oh la la ça c’est du compliment. Merci Marion <3
      Bisous

      Répondre
  9. Egalimère 21 septembre 2017

    Heureusement que je ne me suis pas arrêtée au titre de ton article 😉
    Je pense que vos enfants ont de la chance de vous avoir comme parents et que cela va leur permettre de grandir en conservant une ouverture d’esprit, des valeurs d’égalité et de mixité.
    C’est tellement difficile de lutter contre les stéréotypes parce que, malgré les valeurs qu’on souhaite transmettre à nos enfants, ils peuvent être (trop) rapidement influencés par les médias, la publicité, les rayons genrés dans les magasins.
    Quand mon fils me dit que le rose, c’est pour les filles, j’ai juste envie de hurler « Mais nooooon, pas toiiiii, pas mon fils, pas ça dans ma maison !!! » 😉 Mais je reste calme et je pars à la chasse aux stéréotypes en lui montrant des images d’hommes portant du rose, en lui rappelant que ce n’est pas la couleur des vêtements qui définit notre identité sexuelle…
    Alors, quand je lis des articles comme le tien, je souris et je ne peux que vous féliciter :-)

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Ah oui, le titre peut prêter à confusion, tu as bien fait de lire la suite :)
      Merci beaucoup pour ton commentaire. Effectivement, les stéréotypes sont partout et ce n’est pas toujours évident d’en sortir ! On parle énormément à la maison, on est très ouverts et j’espère qu’en grandissant, mes enfants garderont cette liberté d’esprit !

      Répondre
  10. Milie 21 septembre 2017

    Tout pareil ici, on fait ce qu’on veut, garçon ou fille 😉

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Mais oui !!

      Répondre
  11. sysyinthecity 21 septembre 2017

    ah les principes !
    Ma fille joue aux playmobil au lego avec ses frères, mes petits mecs ont de la vaisselle en bois dans leur chambre et adorent y jouer, peu importe ce que les autres pensent 😉

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Exactement :)

      Répondre
  12. Élodie minet 21 septembre 2017

    Je suis complètement d’accord avec ça.
    Mes enfants jouent à tout et je trouve ça très bien.mon loulou a emprunté le déguisement de sa soeur cette semaine en disant moi aussi je veux être une princesse donce on lui a mis la robe et le diadème. 20 minutes après c’était le chevalier et son dinosaure. Vive l’ouverture d’esprit ! !!

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Mais oui, c’est top.

      Répondre
  13. Maeva 21 septembre 2017

    Je suis tellement d’accord et cela n’a pas l’air d’aller en s’arrangeant! Même au travail je me bats un peu pour ça (je suis directrice de crèche, Alors des clichés j’en vois… Beaucoup trop!). Super article!

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Ah oui j’imagine que tu dois voir beaucoup de clichés au quotidien !
      Merci pour ton commentaire.

      Répondre
  14. Yeude 21 septembre 2017

    Comme je suis d’accord avec toi ! Par contre, on a beau donner une éducation moins genrée à nos enfants (je ne dirais pas non genrée parce que j’adore faire porter des robes à ma fille, et je ne le ferai pas si j’avais un garçon !), c’est parfois difficile avec les autres !

    Mon neveu adorait la reine des neiges, malgré les protestations de mon beau-frère, j’ai offert le dvd à mon neveu qui était ravi ! Quand il est rentré en maternelle, ses copains de classe lui ont dit que la reine des neiges c’était pour les filles. Du coup il a jeté le dvd à la poubelle !!! Je trouve ça tellement nul…

    Dans le même genre, fan de dinosaure, ma fille a voulu un sac à dos « le voyage d’Arlo » l’année dernière. Pendant un mois, on entendait les gens dernière nous quand on allait à l’école chuchoter que c’était bizarre de faire porter un sac de garçon à sa fille ! Un jour Lily J les a même entendus. Elle m’a demandé si c’était vrai. Je lui ai demandé si son sac lui plaisait, elle m’a dit oui alors je lui ai répondu qu’on s’en foutait que ce soit un sac de garçon ou de fille !

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Ohhh les situations que tu racontes sont tellement tristes !
      En quoi la Reine des neiges, ce serait pour les filles ? Et puis, si on veut jouer le stéréotype, il y a beaucoup de bleu… ah ah ah. Et pareil pour Arlo, c’est tellement nul de dire ça, effectivement en quoi ce serait un sac « de garçon » ? L’essentiel, c’est que ça lui plaise <3

      Répondre
  15. Littérature enfantine 21 septembre 2017

    Difficile de lutter contre la société de consommation qui segmente au maximum…
    Tiens, voilà un livre qui devrait te plaire: http://chlopitille.free.fr/dotclear/index.php?post/A-quoi-tu-joues

    Répondre
  16. Charlotte 21 septembre 2017

    Bonjour,
    Je lis ton blog depuis un moment mais je ne commente jamais, mais là j’avais trop envie de réagir! Je suis maitresse et c’est vraiment un de mes combats au quotidien dans la classe de leur faire comprendre tout ça ! J’y tiens énormément et c’est difficile de combattre les stéréotypes mis dans la tête de certains enfants par leurs parents et d’éviter qu’ils ne se propagent aux autres loulous… Alors je continue d’insister en espérant qu’un jour il n’y ait plus personne à convaincre que ce n’est pas le rose pour les filles et le bleu pour les garçons ! 😉

    Répondre
    • Alicia 21 septembre 2017

      Merci Charlotte pour ton commentaire.
      C’est difficile de sortir des stéréotypes, surtout que souvent, c’est une question d’éducation je pense. On est malheureusement dans une société où tout est censé rentrer dans les cases et c’est dommage.
      N’hésite pas à commenter à plus souvent :) Belle soirée.

      Répondre
  17. Leelee 22 septembre 2017

    Je suis bien d’accord avec toi ! Depuis petit mon fils a joué à la dînette, au papa et à la maman, a des bébés qu’il promène en poussette …
    Il a eu sa période reine des neiges et combien de fois il a eu des remarques « mais c’est pour les filles ce film!!! » Le pire c’est venant de personnes relativement jeune, de moins de 30 ans !! Le pauvre répondait que c’est un dessin animé pour tous les enfants ! Mais j’étais obligé d’intervenir tellement ça me gonflait ce genre de remarques.

    Répondre
  18. Mél Blanc 22 septembre 2017

    Oh c’est super de lire ça !
    Ici mes gars adorent faire la cuisine (mais n’y joue plus mais ils sont grands) j’essaye au max de leur faire comprendre qu’il n’y a pas de trucs pour les filles et d’autres trucs pour les garçons, mais avec mes beaux parents dans les parages c’est dur dur !

    Répondre
  19. danslapeaudunefille 25 septembre 2017

    Tu as trop raison ! Tu as suivi ce que maman rodarde a fait ? cf. https://twitter.com/MamanRodarde

    Répondre
  20. Marion 27 septembre 2017

    La réaction de Little S. aux commentaires de ses camarades est remarquable ! J’espère que je pourrai en dire autant du mien dans quelques années. Vous faites ce que j’espère pouvoir aussi transmettre à mes enfants :) Il suffit parfois d’exemples comme tu dis : les footballeurs aux longs cheveux, Philippe Etchebest en cuisine (hihi), les beaux jeunes hommes doués dans « DALS » (Loic Nottet par exemple, je prêche pour mon pays hihi) !

    Beau post ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *