Carnet de voyage à Djerba #2 : la visite de l’île

Après vous avoir parlé de notre séjour au Seabel Rym Beach, je viens maintenant nous parler de notre visite de l’île de Djerba. Nous avons en effet visité l’île pendant une journée, accompagnée par Rafik, le responsable commercial du Seabel qui est natif djerbien. Entre discussions et découverte de Djerba, nous avons passé une journée très enrichissante.

Guellala Djerba

La première chose qui nous a frappé en nous promenant dans Djerba ? La quasi absence de touristes dans les rues. Depuis l’attentat de Sousse qui a eu lieu en juin 2015, les français ont quasiment déserté la Tunisie, au grand dam des tunisiens. Les français étaient les premiers visiteurs de la Tunisie, suivis par les italiens et les allemands qui ont eux aussi déserté le pays. En discutant avec des locaux, nous nous sommes rendus compte à quel point la situation était dramatique pour eux. Ceux-ci, paradoxalement, hésitent maintenant à venir en France et plus particulièrement à Paris à cause du terrorisme ! Car finalement, est-on plus exposés à la menace terroriste à Djerba ou à Paris ? Mon amie et moi n’avons pas hésité une seconde lorsqu’on nous a proposé de venir visiter Djerba, et bien nous en a pris ! Nous ne nous sommes jamais senties menacées, mais avons bien évidemment remarqué lorsque nous avons visité Djerba que nous étions parmi les seuls touristes à nous exposer. La plupart d’entre-eux restent dans leurs hôtels all-inclusive et ne visitent absolument pas Djerba. C’est vraiment dommage ! Les touristes, d’ailleurs, sont maintenant majoritairement russes. Le pays s’est, ces derniers mois, ouvert à cette clientèle, puisque les occidentaux ne venaient plus.

Bref, les rues de Djerba sont calmes… Et malgré tout, c’est agréable de les visiter et de se sentir seules au monde, ou presque.

Les ateliers de poterie de Guellala
La ville de Guellala, située dans le sud de l’île, est célèbre pour ses poteries. Elle compte de nombreux gisements d’argiles, lesquels sont exploités par ses habitants. Nous avons eu la chance de visiter un atelier de poterie, et notamment d’aller dans un tunnel sous-terrain encore exploité aujourd’hui. C’était très impressionnant de s’enfoncer une vingtaine de mètres sous terre, pour aller voir un gisement d’argile. On nous a ensuite expliqué comment était travaillé l’argile.

Guellala Djerba

Guellala Djerba

Guellala Djerba

Guellala Djerba

Guellala Djerba

Le port et les bateaux pirates 
Lorsqu’on est passé devant le port de Djerba et qu’on a vu ses grands bateaux pirates, je n’ai pu m’empêcher de penser à mon Little S. A Djerba, on a effectivement la possibilité de monter dans un bateau pirate pour faire une excursion d’une demi-journée sur l’île des flamands roses. Je ne peux pas vous donner mon avis sur cette excursion, puisque nous ne l’avons pas faite. Mais les bateaux sont impressionnants !

Djerba

p1470605

p1470600

Djerbahood et Elrriad
Elrriad, c’est incontestablement mon gros coup de coeur à Djerba. Il s’agit d’une ville dont les murs ont été décorés par plus de 200 artistes de 30 nationalités différentes en 2014. Véritable musée à ciel ouvert, « Djerbahood » offre un panorama du streetart mondial. A chaque coin de rue, on découvre un nouveau tableau, une nouvelle oeuvre. Les couleurs et les styles de chacune de ces oeuvres d’art se marient à merveille avec l’architecture djerbienne, les murs blancs, les portes et volets bleus. Ce village est tout simplement incroyable, le calme contraste avec les couleurs vives des oeuvres, on est comme hypnotisés. J’aurais pu y passer des heures !

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

p1470574

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

Elrriadh, Djerbahood

Houmt-Souk et la vie djerbienne
Houmt-Souk, c’est la « grande ville » de Djerba. Elle contraste totalement avec Elrriad ! Son souk, sa mosquée et son église, son marché de légumes et de poissons, ses tenues traditionnelles, ses marchés, ses poteries en mosaïque, son brouhaha… On en prend plein les yeux, plein les oreilles, plein les narines. Derrière certaines portes se cachent de petits paradis, comme l’hôtel Arischa au charme fou, dont les chambres sont situées tout autour d’une terrasse et d’une piscine.

Houmt Souk

Houmt Souk

Houmt Souk

Houmt Souk

Houmt Souk

Un déjeuner les pieds dans l’eau (ou presque)
Pour parfaire notre visite de l’île de Djerba, nous avons déjeuner les pieds presque dans l’eau dans un restaurant du bord de plage, Le Petit Marin. Sa spécialité ? Les poissons grillés et les fruits de mer… Et que vous dire à part que nous nous sommes régalés ? L’adresse est surtout connue des locaux, nous étions les seules européennes sur la plage.

Le petit marin Djerba

Le petit marin Djerba

 

Evidemment, en une journée, nous n’avons pas vu 1/10ème de la richesse culturelle de Djerba. Il aurait fallu rester un peu plus longtemps pour en découvrir davantage, et pour par exemple aller dans le désert. L’occasion de revenir une prochaine fois ?

Merci à Rafik pour cette jolie journée !

3 Comments

  1. Mademoiselle Farfalle 23 septembre 2016

    Je suis allée à Djerba il y a 13 ans et j’en garde un super souvenir. On avait passé une nuit dans le désert, c’était magique!

    Répondre
    • Alicia 26 septembre 2016

      Ah oui, on nous a parlé de l’excursion dans le désert et ça donne envie ! Ca m’a un peu rappelé la soirée passée à Dubai dans le désert. Bises !

      Répondre
  2. […] ★  Je me suis replongée dans mon long week-end en Tunisie, au travers de deux articles. Je vous invite à les (re)lire : l’article sur le Seabel Rym Beach, l’hôtel qui nous a invitées, et l’article sur notre visite de l’île de Djerba. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *